Lettre ouverte au Collège des médecins et à la Santé publique du Québec

Vaccination des enfants : Entrevue René Lavigueur et Robert Béliveau - Lettre ouverte au Collège des médecins et à la Santé publique du Québec
Radio Masse critique
Radio Masse critique
Lettre ouverte au Collège des médecins et à la Santé publique du Québec
Loading
/

Radio Masse critique – Épisode 15 – 20 octobre 2022

Entrevue disponible en vidéo

19 médecins, pharmaciens et scientifiques exigent « une interdiction complète et immédiate de la vaccination des enfants du Québec contre la COVID-19 ». Entrevue avec les docteurs René Lavigueur et Robert Béliveau, initiateurs et signataires de cette lettre.

Entrevue avec René Lavigueur et Robert Béliveau

Le 10 octobre 2022, nous recevions en entrevue les docteurs Robert Béliveau et René Lavigueur, tous deux signataires de cette lettre ouverte, pour en savoir plus sur leurs motivations et les objectifs de cette initiative.

On se souviendra que le Dr Lavigueur avait publié une lettre ouverte dans La Presse du 27 octobre 2021, Les dilemmes d’un médecin de famille en temps de COVID-19, retirée dans la nuit du 29 au 30, censure oblige, après une réplique, toujours dans La Presse, du Dr Alex Carignan, soutenue par 5 cosignataires. Pour l’anecdote, l’analyse de ces deux lettres a fait l’objet de notre toute première émission de radio, le 4 janvier 2022, où on exposait les sophismes et contradictions du Dr Carignan, qui tentait de discréditer le bien-fondé d’un questionnement éthique et scientifique sur la vaccination des enfants.

Vaccination des enfants : lettre ouverte

Le 19 octobre, un collectif de 19 médecins, pharmaciens et scientifiques ont adressé une Lettre ouverte au Collège des médecins du Québec et à la Direction générale de la Santé publique du Québec, demandant « une interdiction complète et immédiate de la vaccination des enfants du Québec contre la COVID-19 ».

Lettre ouverte au Collège des médecins du Québec et à la Direction générale de la santé publique du Québec

concernant l’information à laquelle les parents ont droit afin d’autoriser ou non l’injection pour leur enfant d’un produit génique à base d’ARN-m en Phase III d’expérimentation

Avis préliminaire : Les informations contenues dans ces pages sont rigoureusement conformes à des connaissances scientifiques reconnues et accessibles. Nous sommes conscients qu’elles pourront heurter le lecteur qui en prendra connaissance pour la première fois.

Consulter le texte complet (PDF)

PARTAGER

Les signataires, dont chacun se déclare libre de tout conflit d’intérêt, rappellent aux autorités responsables les principes éthiques et juridiques fondamentaux qui régissent la pratique de la médecine.

Le devoir personnel et incontournable du médecin, inscrit dans son code de déontologie, et auquel il ne peut se soustraire, lui impose de s’assurer qu’un consentement libre et éclairé soit obtenu de la part du patient. Libre signifie sans menace ni contrainte et, dans le cas d’un produit pharmaceutique expérimental, sans promotion aucune. Éclairé veut dire que le patient reçoit une information véridique, factuelle, complète et clairement exprimée. Le médecin a aussi le devoir déontologique de signaler des situations de santé publique à propos desquelles il juge que le public est mal protégé et/ou mal informé (articles 39 et 40 du code de déontologie des médecins).

La lettre s’adresse ainsi également au grand public, et plus spécifiquement aux parents qui sont confrontés au devoir de prendre une décision éclairée concernant la santé de leurs enfants.

Si nous sollicitons l’appui des institutions que sont la Direction de la santé publique et le Collège des médecins du Québec (CMQ), c’est afin de permettre aux parents du Québec de prendre des décisions libres et éclairées; décisions qui, il faut le mentionner, ont un caractère d’irréversibilité. Indirectement, cette lettre est adressée aux parents et le langage est volontairement simplifié, comme l’exige la loi qui encadre le « consentement libre et éclairé ».

Chacun des arguments y est présenté clairement, en s’appuyant sur des sources étoffées et facilement vérifiables, chaque référence étant fournie. La conclusion s’impose finalement d’elle-même.

Pour l’instant, les risques du vaccin contre la COVID-19 pour un enfant normal nous apparaissent de toute évidence supérieurs aux bénéfices.

En conséquence de quoi les signataires exigent des autorités présumées compétentes non seulement l’arrêt immédiat de la vaccination des enfants, mais son interdiction complète.

La présente constitue également un avis formel en respect de l’article 39 du code de déontologie des médecins concernant le signalement d’une situation qui met en péril la population, en l’occurrence les enfants du Québec. Si ce qui précède est conforme, une interdiction complète et immédiate de la vaccination des enfants du Québec contre la COVID-19 s’impose, ne serait-ce qu’en vertu du principe de précaution (« D’abord, ne pas nuire »).

Cette Lettre ouverte constitue un précieux document-synthèse des divers arguments nécessaires à une prise d’une décision aussi éclairée que possible concernant l’inoculation des enfants contre la COVID-19 dans les circonstances, ce qui en fait un instrument essentiel d’information à destination des parents qui mérite, à notre avis, d’être largement diffusé.

Signataires

  1. Dr René Lavigueur, MD
  2. Dr Robert Béliveau, médecin à la retraite
  3. Dr Danielle Fisch, MD
  4. Dr Alain Roux, MD
  5. Dre Snezana Stanojlovic, MD
  6. Simon Ruelland, MD
  7. Bernard Massie, Ph. D, Microbiologie, immunologie, virologie
  8. Patrick Provost, UL, Biochimiste et chercheur
  9. Christian Linard, Ph. D
  1. Dr Gaetan Brouillard, MD
  2. Dr Andrée Mathieu Serra, MD
  3. Dr Robert Flood, MDCM
  4. Dr David Barbeau, MD, Msc
  5. Dr Jane Omer, MD
  6. Dr Jacqueline Magny, MD
  7. Jean-Yves Dionne, BPharm
  8. Mario Labrie, BPharm
  9. Barry Breger, médecin à la retraite
  10. Pierre Larose, Dentiste

Table des matières

  • Introduction (p. 1)
  • Avis préliminaire (p. 2)
  • Obligation d’information, consentement éclairé (p. 2)
  • Liberté de choix (p. 2)
  • Choix éclairé : aucune information ne doit être cachée (p. 3)
  • Consentement et responsabilités du parent (p. 3)
  • Balance risques/bénéfices (p. 4)
    • Myocardite (p. 4)
    • Effets indésirables à long terme (p. 5)
    • Dommages potentiels au système immunitaire de l’enfant (p. 5)
    • Produit non testé chez les animaux ? (p. 5)
  • En cas de dommages, aucun recours légal possible envers le fabricant (p. 5)
  • Le produit à ARN messager est-il un vaccin ? « Un vaccin comme les autres » ? (p. 6)
  • Est-ce un produit « sûr et efficace » ? (p. 6)
  • Dommage aux ovaires et infertilité ? (p. 7)
  • Éthique : vacciner les enfants pour protéger les adultes ??? (p. 7)
  • Produit expérimental de manipulation génique destiné à être inclus sous couvert d’une fausse représentation dans le calendrier vaccinal des enfants : méfiance vaccinale accrue ? (p. 8)
  • En guise de conclusion (p. 8)
  • Quelques signataires et cosignataires – Médecins, scientifiques, pharmaciens, etc. (p. 9)
  • ANNEXE 1 – Quelques questions au Collège des médecins du Québec et à la Direction de la santé publique du Québec (p. 10)
  • ANNEXE 2 – Sources et références (p. 11)
  • ANNEXE 3 – Quelques auteurs dissidents et/ou censurés (p. 14)

Références additionnelles

Audition de Janine Small de Pfizer au Parlement européeen (10 octobre 2022)

Pfizer n’a pas testé l’effet de son produit génique sur la transmission : silence radio dans la presse francophone organisée. Seule RT France (Russia Today en français) assure la couverture de la controverse que cette déclaration a suscitée dans les médias sociaux.

Si le bon soldat Jeff Yates, notre indigène auto-proclamé spécialiste de la désinformation, s’est saisit du sujet, c’est pour nous expliquer qu’il n’y a vraiment pas de quoi s’offenser, puisqu’on était déjà au courant de l’arnaque dès le départ.

Crédits

ABONNEZ-VOUS !

N’oubliez pas de vous abonner directement sur notre site pour être notifiés par courriel au moment de la publication d’un nouvel épisode. Vous pouvez également nous suivre et partager vos commentaires sur Facebook, VK, Telegram et Mastodon, entre autres alternatives (suivez les liens sur notre site).
https://radio.massecritique.tk/abonnement/

SOUTENEZ-NOUS !

N’hésitez pas à nous soutenir par un don si vous croyez que notre travail est utile. À une époque où les médias sont à la solde du gouvernement, la véritable information repose sur des petits médias indépendants comme le nôtre.
https://radio.massecritique.tk/soutien/


Dernière mise à jour le 26 octobre 2022

Partagez en masse !